LE TOUCHER: au sens figuré comme au sens propre

par Bernadette

photo: Femmes actuelles

Le sens du toucher

La peau est le plus grand organe de l’Être humain, elle correspond à environ 7% de la masse corporelle.

Elle perçoit les stimuli tactiles, thermiques et douloureux. 

Grâce aux nombreux récepteurs sensoriels présents dans la peau , les stimuli se transforment en influx nerveux qui se propage jusqu’au cerveau via le nerf sensitif . Si le stimulus provient du bas de la tête , l’influx voyage par la moelle épinière jusqu’au tronc cérébral, avant d’arriver à l’aire du toucher du cerveau. 

C’est à ce moment-là que l’on a conscience de la sensation provoquée par le stimulus de départ. 

 

Un sens vite oublié 

L’enfant a pleinement conscience de ses 5 sens . Car il découvre le monde extérieur et se découvre lui-même. Il met donc à contribution tous ses sens et en particulier celui du toucher. 

Ce sens est pour lui une priorité dès sa venue au monde. 

Au fil de notre éducation nous en oublions l’utilité: interdiction de toucher par peur de casser , de blesser ou par mauvaise interprétation d’autrui sur notre main posée sur son épaule.

Ainsi nos autres sens sont devenus prioritaires. 

 Et ce n’est que malheureusement lorsque notre vue ou notre audition diminue que nous prenons réellement conscience de l’intérêt de notre toucher. 

 

Métier du soin 

Je suis aide soignante auprès de personnes âgées depuis plus de dix ans , et le toucher fait partie de mon quotidien professionnel: aider la personne dans ses actes quotidiens du lever jusqu’au coucher et la nuit pour le réinstaller, le rassurer. 

Ceci n’est possible qu’avec une attitude et une intention de bienveillance, de respect et de non-jugement. 

Quand l’esprit est ailleurs , quand les yeux sont clos, le contact physique du soignant sert à apaiser , à accueillir les émotions, le ressenti de la personne touchée. 

Celle-ci nous touche au plus profond de notre Être surtout pour l’accompagnement des personnes en fin de vie .

“Les mains sur la peau touchent l’âme à vif” 

  • Christian Bobin  

 

Les bienfaits du toucher 

Grâce à la libération de diverses hormones, dont l’ocytocine, le bien-être s’installe chez la personne touchée, jusqu’aux cellules de tout son corps. 

Ainsi nous pouvons en distinguer 6: 

  1. Réduction du stress et favorise la relaxation
  2. Soulager la douleur physique
  3. Amélioration de la qualité du sommeil en procurant au corps un sentiment de sécurité et de confort
  4. Aide au développement du système immunitaire chez l’enfant et le renforce chez l’adulte
  5. Soutient la bonne croissance des bébés et donne un coup de fouet au fonctionnement cognitif chez les personnes âgées
  6. Améliore la santé cardiovasculaire

 

Métier de praticien en massages bien être

Grâce ou à cause de l’épisode épidémiologique que nous venons de traverser, l’engouement pour le métier de praticien en massages est remarquable. 

En effet, cette période nous a juste rappelé que le sens du toucher était inné et non acquis. 

Un bel rappel à l’ordre pour tous ceux qui l’avaient oublié!

Le massage est devenu pour nous autres occidentaux , un confort de fin de vie.

Il est pourtant un moyen de prévention primordial de nos maux physiques et psychologiques. 

Apprendre à pratiquer des massages c’est aussi accepter de se faire masser. 

C’est accepter d’être vu , puis toucher au plus profond de notre être. 

Ainsi le futur praticien sait exactement ce qu’il faut et ne faut pas avoir comme attitude (attentionné,ou désinvolte). 

Troubles du Toucher

Définition de l’haptophobie: phobie définie par peur du contact physique.

Depuis le covid , il n’est plus rare de rencontrer ces troubles chez des personnes qui ne l’étaient pas avant. 

Il existe différentes autres causes à cette peur: 

  1. Un traumatisme, à l’image d’une agression physique
  2. Une crise identitaire
  3. La modification de la pensée occidentale: au respect de l’origine de chacun s’ajoute peu à peu le respect de chaque corps. Toucher devient alors irrespectueux dans ce courant de pensée. 

Des facteurs familiaux tel qu’un entourage souffrant de ces mêmes troubles, et/ou une éducation avec peu de contact, un manque de stimulations tactiles dans la petite enfance.

Traitement: 

Comme toutes les phobies différentes thérapies associées à des techniques de relaxation permettent de rechercher la cause de l’haptaphobie , si elle existe , puis de déconstruire la peur du contact physique en s’y confrontant progressivement. 

 

Bernadette

 

Cf pour en savoir plus

https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/caresses-massages-quels-sont-les-bienfaits-du-toucher-sur-la-sante-2149115

Autres articles